mardi 2 décembre 2014

Des photos de charme du magasin Van Cleef et Arpels de Deauville

Des photos de charme!, c'est le magasin Van Cleef de Deauville


Cliquez sur les photos pour les agrandir


Deauville est une station  déjà célèbre en 1911, mais le comte de  Le Marois va  ajouter un atout, en construisant de nouvelles tribunes  pour l hippodrome en s’inspirant de celles de Longchamp. Et c’est en 1912 et 1913 que l’architecte Théo Petit, concoit derrière le Casino quelques boutiques de Luxe ou s’installent Van Cleef & Arpels et Coco Chanel, entre les Magasins du printemps et le devenu tres célèbre Café de La Potinière



Je n'avais pas ces photos lorsque j'ai traité le sujet des magasins Van Cleef et Arpels
http://histoiredesvancleefetdesarpels.blogspot.fr/2012/12/van-cleef-arpels-les-magasins-depuis.html     


Elles sont de Charles Augustin l'hermitte je pense pouvoir situer les photos en 1912, en effet on voit au dessus des vitrines a gauche, "Van Cleef & Arpels , 22 Place Vendôme, et a droite "Nice, Dinard"



L' arrière de l hotel Normandie


Le casino, on pouvait encore se garer partout


Autre facade du printemps, voisin de Van Cleef & Arpels.

samedi 20 septembre 2014

Un Talisman de Van Cleef & &Arpels et des petites nouvelles du passé


On connait tous, les splendides et extraordinaires bijoux de Van Cleef & Arpels, mais beaucoup moins les bijoux aussi beaux de dessin mais moins chers.

Publicité Havas , cliquer pour agrandir

En 1933 je rappelle que c'est Renée Rachel Puissant Van Cleef, la fille d'Alfred Van Cleef qui était directrice artistique de la maison Van Cleef, elle eut une influence considérable sur la grande période qui alla de 1926 jusqu'à sa mort en 1942.
 A cette époque les portes bonheurs et les Talismans étaient très recherchés. exemple dans une revue de 1932

Porte-bonheur 
1.   Quelqu'un trouve un trèfle à-quatre feuilles sans le chercher.
3'   Le fer à cheval porte bonheur.
3.   Le pompon du marin.
4   Toucher la bosse d'un bossu porte bonheur.
5   La corde de pendu porte bonheur.
6   Le nombre 13. 
7.  Vue d'une araignée le soir = espoir.
8   Rencontre de deux pies (une pie « tant pis », deux pies « tant mieux"
9.  Le gui porte bonheur.
10. Les grillons par leurs cris portent bonheur dans la maison dans laquelle ils vivent.
11. Lorsqu'on rêve la mort d'une personne, on lui prolonge sa vie de 10 ans. Il
12. Au, 1er de l'an, les premiers souhaits pour une femme doivent être adressés par un homme ; de cette façon les souhaits lui porteront bonheur.
13. Casser un verre blanc.

La bosse du bossu et le fer a cheval, c'est classique, mais je n'ai pas trouvé pour le militaire,


 il est vrai qu'en 1914, on leur adressait pleins de souhaits porte bonheurs


Voilà donc ce porte bonheur qui est en stryptor et émail.
Le stryptor était un alliage d'argent et d'étain.


Une vente récente par le ministère de Maitre Thierry De Maigret a permis de retrouver l objet avec son écrin d'emballage , il était accompagné d'une petite notice explicative


De nombreuses publicités parurent fin 1932 et en 1933


Dans le journal "Le sport universel"



Même l'Echo d'Alger publie en 1933 une publicité , le porte bonheur était en vente à la Bijouterie Bielle

À LA GERBE D'OR, bijouterie
(Mr Bielle) tél 365.48 - 365.31 (1954)
Créée en 1887, à cette adresse depuis 1906.
Elle se trouvait encore au 54 rue d'Isly en 1961, après.......

Pour le cheval, Esther Van Cleef et sa Fille étaient très souvent sur les hippodromes et les frères Seeberger firent de nombreuses photos , Hélène Arpels était en Permanence à Longchamp ou elle faisait le concours de celle qui serait la plus élégante, 


Il y eut d'ailleurs quelques prix Van Cleef et Arpels, dans les années 30.


La meilleure amie d'Hélène Arpels était Madame Martinez de Hoz, et l'un des meilleurs cheval de cette époque appartenait à son mari que l on  voit ci-dessus en photo après une course gagnée par son cheval, le cheval s'appelait "Talisman" peut-être que l idée est venue de lui?



A propos du Stryptor, deux publicités de VCA parues dans "Fémina" de 1933


jeudi 18 septembre 2014

Les débuts dans le monde de Renée Rachel Van Cleef , la fille d'Alfred Van Cleef

Vincent Meylan dans son livre sur les Van Cleef écrit que " le premier élément connu de sa biographie est son mariage, en 1918"


Cliquer pour agrandir l image
Sur cette photographie, elle ne devait pas avoir loin de 18 ans?
Vincent Meylan écrit qu'en 1914, "elle réside avec sa mère sur la cote d'Azur ou A Van Cleef  a envoyé son épouse pour les éloigner du cadre des opérations militaires"  mais au début du mois de janvier 1914, à Paris, elle fait ses débuts dans le monde et elle fait partie des demoiselles d'honneur de la mariée: Claudine Carrier-Belleuse.
Notons au passage que sur  cette photo, en vraie fille de Joaillier, elle porte un très beau pendentif ovale, un bracelet et une bague à l annulaire de la main gauche.


Le Figaro 8-1-1914

Beau mariage, que de gens connus ou en devenir, la mariée par exemple qui quelques années plus tard à New York créera un institut de beauté célèbre et ajoutera une particule a son nom



Elle était la fille de Louis Carrier-Belleuse peintre et sculpteur français tres connu , frère de Pierre Carrier-Belleuse peintre connu, et le fils d'Albert Ernest Carrier Belleuse, grand sculpteur qui fut l'un des artistes les plus prolifiques du siècle et connut les plus grand succès sous Napoléon III, bénéficiant de son  soutien personnel 
Carrier-Belleuse a fortement contribué à l’amélioration des arts décoratifs. De son atelier dans lequel ont travaillé un grand nombre d’artistes parmi lesquels figure Auguste Rodin est sortie une quantité prodigieuse de statuettes décoratives.

Carrier Belleuse et Rodin

Carrier-Belleuse fut, vers la fin de sa vie, directeur des travaux d’art de la Manufacture de sèvres Son passage fut marqué par le renouvellement des collections et la modernisation du style.
Rodin travailla pour la Manufacture nationale de céramique de Sèvres essentiellement de 1879 à 1882. Albert-Ernest Carrier-Belleuse, qui avait été nommé chef des travaux d’art en 1875 avec pour mission de rénover la production, fit appel à quatre modeleurs dont il appréciait particulièrement le talent, au premier rang desquels figurait Rodin. Le rôle de ce dernier consistait à créer, sur des vases aux formes nouvelles dessinées par Carrier-Belleuse, des décors en très léger relief, véritables prouesses techniques à mi-chemin de la sculpture et du dessin. - Voir:

André Dupont, qui était ecrivain et qui mourut  à Douaumont en 1916.
Le Docteur Maurice Courtois Suffit, Médecin légiste, médecin des hôpitaux. Auteur de Les Temples D’Esculape, La médecine religieuse dans la Grèce ancienne(1891) et d’ouvrages sur l’hygiène de l’industrie des poudres, les formes anormales du tétanos, la cocaïne. Décoré de la Legion d'Honneur.


L article du Figaro du 8-1-1914 est confirmé par celui du journal le Gaulois.

Esther Van Cleef servira à l hopital militaire N° 14 de Nice de 09-1914 à janvier 1915, puis de 1916 à 1918 à l hopital d'Issy les Moulineaux, en réalité, un college religieux transformé en hopital militaire. Elle était dans l équipe de la baronne de Rothschild.




mardi 8 juillet 2014

Les petites fantaisies historiques des Arpels Joailliers

Bien sur il y a ce prénom "Estelle" qui affuble Esther Van Cleef, c'est faux mais il parait que c'est plus fun!
http://histoiredesvancleefetdesarpels.blogspot.fr/2011/01/estelle-vancleef-de-paris-ne-sest.html

Cliquer sur toutes les photos pour les agrandir

On se souvient aussi de Louis Arpels qui avait dit à Maurice Chevalier qu'il avait fui à fond de Cale, alors qu'il avait voyagé en première classe pour s'enfuir aux Etats Unis, etc!

Mais que dire de la Grande  Catherine de Russie et son Diadème?


Ce jeune homme, journaliste au New York Magazine, avait en 1979 écrit un article dans lequel il fustigeait Claude Arpels  pour son "a peu près" historique.


Le Journal Intelligencer (L'Espion) expliquait face à la vitrine de la cinquième avenue qu'il y était exposé une Couronne  impériale Russe de la collection privée de Van Cleef  & Arpels, et plus précisément qu'elle était la couronne de Catherine la Grande.
Mais  Jeffrey Finestone à l'époque jeune chercheur en Royauté insiste a propos de cette erreur flagrante de VCA.
Finestone affirmait que  ce diadème avait été porté par la Reine Marie de Yougoslavie dans les années vingt.



Claude Arpels aurait racheté ce diadème en 1940  et les émeraudes auraient été remplacées par de fausses pierres.




Sur cette photo Marie de Roumanie, avec une de ses soeurs. Marie (son surnom était Mignon) de Yougoslavie (assise, à droite) porte ce diadème d'origine russe (et son collier), avec des émeraudes.
Origine Russe car Alexandre le mari de Marie Mignon de Yougoslavie l'avait acheté à la tante de Marie, Elisabeth grande Duchesse de Russie soeur de la tsarine Alexandra, dont avait hérité la princesse Wilhelm de Suède, née grande-duchesse Marie Pavlovna (la jeune) qui le vendit au souverain yougoslave.
Donc, ce n'est pas le Diadème de "Catherine de Russie" mais il est certain que cela fait plus "Fun", (plus exotique comme l affirmait the New York magazine) que "Diadème de Yougoslavie".

jeudi 3 juillet 2014

Renée Rachel Puissant Van Cleef. La grande inconnue de la maison Van Cleef et Arpels



Je cherche partout des documents depuis 5 ans pour m'apercevoir que j'ai cette photo depuis 1988.(Cliquer sur la photo pour agrandir)

C'est la photographie de Renée Rachel Puissant, fille d'Alfred Van Cleef, mariée a un officier que sa mère (Esther Arpels et non Estelle*)a soigné pendant la guerre 1914-1918, Emile Puissant.
J'ai la conviction, (mais cela reste a prouver) que cette photo a été réalisée par les frères Seeberger. 
Cette femme dont la fin est entourée de mystères a pourtant été d'une importance beaucoup plus grande qu'il n'est expliqué dans  les livres consacrés à la Maison Van Cleef.
Son mari qui avait introduit chez Van Cleef une conception un peu "Vulgaris" mais très efficace de la publicité journalistique de l'époque, meurt d'un accident de voiture près de Monaco en 1926.
http://histoiredesvancleefetdesarpels.blogspot.fr/2011/02/ou-est-mort-emile-puissant-le-gendre.html
Elle entre alors dans la Maison VCA comme directrice artistique, elle ne sait pas dessiner mais va former un merveilleux tandem avec le dessinateur  René Sim Lacaze, et c'est sous sa direction artistique que seront créé le Serti Invisible, La très célèbre Minaudière, la Montre Cadenas, le Bracelet Ludo et bien d'autres joyaux.
Elle disparait en 1942, personne ne sait exactement comment, il n'y a plus d'archives, ni à Vichy ou ailleurs, ni de souvenirs de ses proches. Elle est morte un point, c'est tout!
http://histoiredesvancleefetdesarpels.blogspot.fr/2011/03/renee-rachel-puissant-van-clef-de-paris.html
Cette photographie serait dans les archives de la Maison Van Cleef, personne ne l'a publiée à nouveau.

* Juste pour rappeler que pas une preuve de ce prénom Estelle, maintenu par les services historiques de la Maison Van Cleef n'a été avancée, pas un document, pas une carte d identité, etc
http://histoiredesvancleefetdesarpels.blogspot.fr/2011/01/estelle-vancleef-de-paris-ne-sest.html.

dimanche 1 juin 2014

Isidore VAN CLEEF-CERF, opticien du Roi des Belges et demi frère de Alfred Van Cleef le Joaillier



Le père d'Alfred Van Cleef se nommait Salomon Van Cleef.


Cliquez sur toutes les images pour les agrandir

Il m'avait fallu du temps pour m'apercevoir que la généalogie des Van Cleef était fausse à partir de Salomon Van Cleef en remontant dans le temps.
Salomon Van Cleef qui était né à Gand en Belgique fut marié une première fois avec Pauline Cerf qui avait onze ans de plus que lui.
Ils eurent trois enfants, l'ainé Isidore Van Cleef était né en 1861 soit 11 ans avant Alfred Van Cleef le Joaillier. Il eut deux soeurs, Louise en 1862 et Pauline née en 1865.
Pauline Cerf va décéder en 1865 à l'âge de 40 ans

Salomon Van Cleef va quitter la Belgique, aller à Lyon puis se remarier avec  Mélanie Mayer de Paris en 1867.
Entre temps , nous savions juste qu'Isidore avait été adopté par son oncle maternel Henri Cerf à l'age de 22 ans, puis, récemment j'appris qu'Henri Cerf  était opticien. Henri n'avait pas d'enfant, il a adopté Isidore pour lui céder son affaire.


Par hasard un ami trouve cette facture sur le site "Delcampe", le temps de rechercher parmi toute la documentation accumulée sur les VCA, c'est bien l'adresse de son oncle maternel Rue de la Madeleine à Bruxelles et c'est bien un opticien. Mais pas n'importe lequel! Henri Cerf et Isidore Van Cleef-Cerf sont ingénieurs opticiens du Roi des Belges et fournisseurs du Roi.


Leur affaire était située à la place de ce magasin de photographie au centre de cette photo, juste à coté de la gare centrale de Bruxelles et le jardin du mont des Arts.


Voici cette facture trouvée sur internet, elle est adressée à la "Société civile des charbonnages des prés de Fleron" Fleron est une petite ville  francophone située près de Liège.
Que fabriquaient les Cerf Van Cleef-Cerf? des instruments d'optique.



Par exemple ces jumelles de théâtre d'excellente facture 


Grâce à Ebay j'ai pu trouver celles ci avec leur étui marqué H. Cerf.

Mais Henri cerf et son neveu fabriquaient aussi des instruments complexes pour la science

Cliquer pour agrandir toutes les images

Tel celui-ci dont le "Figaro" a publié récemment une photo.

J'ai trouvé trace  d'Isidore Van Cleef  dans un comité de parents d'élèves a Bruxelles



Il travaillait déjà avec son oncle et n'avait pas encore le Nom Cerf associé à son nom.



En 1893 dans ce guide de Bruxelles, nous allons trouver aussi, trace de Henri Cerf


Un guide des Hotels de Belgique et des Pays Bas  et en français, j'adore la définition de "Cave Exquise"


Ces photographies m'ont été envoyées en janvier 2015,par le propriétaire Néerlandais de ce livre, un homme charmant Monsieur Dirk Roos


Une nouvelle confirmation des talents de Henri Cerf qui savait faire et le faisait savoir.


En 1898 la maison Cerf représentait la célèbre Maison Ponthus & Thérode de Paris


On trouve sa trace dans diverses spécialités.


Autre Pendule Baromètre fabriquée par Henri Cerf en 1890





1902 La maison se nomme Van Cleef-Cerf.
Isidore intentera un procès a un opticien qui s'installe a Bruxelles et qui a le même nom.


Isidore perdra son procès, la justice Belge estimant qu'on ne peut empêcher quelqu'un de s'installer sous la même enseigne qu'un autre déjà existant, lorsque c'est réellement son nom.


La photographie intéressait Cerf et Van Cleef-Cerf et en plus de leurs instruments d'optique on pouvait trouver chez eux des ouvrages sur la photo.
Isidore Van Cleef,  demi frère d'Alfred Van Cleef Joaillier place Vendôme, décède en 1923  au 59 rue de la Madeleine


Grâce a mon amie Gaby Laws, qui a trouvé ce document à Londres , on découvre son héritière qui est sa femme Marguerite Van Cleef-Cerf. En 1900 Isidore est déclaré 59 rue de la Madeleine, il s'est marié le 27/06/1904 avec Marguerite à Benfeld en Allemagne, Marguerite a vécu jusqu'en 1952.Elle était née le 18/10/1846 a Muttersholz en Alsace
Cette même amie Gaby Laws , me fait connaître Jan Bousse, un ancien diplomate qui a 89 ans, est très actif et surtout pratique l'entraide généalogique.
Je ne parle ni ne comprends le Néerlandais , il me fut d'une grande aide pour certains documents.
J'avais trouvé un Isidore Van Cleef qui avait écrit des livres, dont son oeuvre principale
"Juifs et Chrétiens" en pleine affaire Dreyfus , il anima d'ailleurs un comité de soutien au Capitaine Dreyfus


Mais ce n'était pas le bon Isidore, l'écrivain était né en 1859, fils de Abraham Isaac Van Cleef et d'Elisabeth Kramer ou Cramer.

Il est intéressant de voir que les enfants que Salomon Van Cleef avait laissé en Belgique ont pu faire aussi quelque chose d'important.

Je n'ai toujours pas trouvé ces fameux diamantaires d'Anvers ou d'Amsterdam dont descendraient Les Arpels et les Van Cleef.
J'ai trouvé des Arpels qui étaient tailleurs de diamants, mais ce n'est pas la même branche, Les ancêtres d'Alfred Van Cleef et Salomon Lion Arpels étaient "Koopman" c'est a dire Marchands.
Contrairement aux services de communication de la maison de la place Vendôme, je ne trouve aucune trace de ces familles riches et j 'attends une preuve, même petite car sur le fond, jamais les Van Cleef ou les Arpels de ces familles n'ont été diamantaires.
"Un historien est une personne qui étudie ou communique sur l'Histoire. Il a pour tâche de rapporter des faits passés, de les catégoriser, puis d'en proposer une interprétation équilibrée et justifiée par des  sources, sous le contrôle du public informé.  L'historien est souvent comparé au journaliste d'investigation, au détective ou au juge d’instruction, et il a tout intérêt à se conformer à une  méthode reconnue. Il en va de la crédibilité de sa contribution et de ses conclusions."(Wikipédia)
En clair,les personnes qui ont travaillé sur l histoire de la maison Van Cleef (qu'ils soient écrivains, journalistes ou autres) ont  déformé des faits passés, en ont inventé d'autres, l ennui c'est que certains persistent.

Jan Bousse en revanche a trouvé une information très intéressante, le lieu de naissance de Salomon Van Cleef à Gand




Salomon est né au 93 Niewland, la maison datant de 1835 environ est au 91, c'est donc la petite maison a droite de la photo qui l'a vu naître.


Il était le fils d'Isaac Jacob Van Cleef et Jetge Abraham Gobes qui s'étaient maries en 1823


Jan Bousse a pu trouver dans les archives de Bruxelles que Salomon Van Cleef habitait au N°1 rue des 6 jeunes hommes , la rue existe toujours , mais de grands travaux ont détruit la maison du N° 1.
Un autre document très intéressant nous permet de retrouver que presque toute la famille habitait dans le même immeuble


Au 115 boulevard du Midi à Bruxelles (ce serait de nos jours un "bar à Hotesses) il est relevé tous ces noms.Ce document est la page de registre de la population.


Nous retrouvons la femme d' Isaac Jacob Van Cleef le grand père d'Alfred Van Cleef
Jetge Abraham Gobes Gobets elle est rentière
Jacques Van Cleef, né le 21/01/1826 à Amsterdam qui est négociant c'est un frère de Salomon.
Duifje Van Cleef qui est l'épouse de Jol Arpels, elle est née a Gand le 14/11/1836 elle est ménagère.
Salomon Van Cleef , (le père d'Alfred le Joaillier) qui est né a Gand  en 1835, il est déclaré sur ce document, commis voyageur.
Joel Arpels né en 1831 né en 1831 à Amsterdam qui est marchand ambulant.
Julie Arpels née a gand en 1854
Virginie Van Cleef née à Bruxelles en 1858:Virginie est la fille de Jacques Moïse Van Cleef,Elle avait un frère jumeau,Léopold.
Charles Arpels né a Bruxelles en 1859
Albert Arpels né a Bruxelles le 26/02/1863, il est le fils de Joel Arpels
Maurice Arpels né à Bruxelles le 30/06/1866
Lion Arpels né a Bruxelles le 28/11/1869

Donc il existe déjà à cette époque des liens importants entre les Van Cleef et les Arpels



Autre découverte étonnante dans ce document, c'est la présence de Maurice Arpels  qui habite dans cet immeuble du 115 boulevard du Midi à Bruxelles, et vous voyez sur la photo de son acte de Mariage en 1889 à Paris qu'il épouse aussi une Mayer, Jeanne qui est la demie soeur de Thérèse Mayer , la femme de Leon Salomon Arpels, et de Salomon Van Cleef.

A l heure ou la maison sort une grosse publicité sur une bague appelée "Estelle" on peut se demander si c'est n'est pas une drole d'idée, que de transformer le vrai prénom "Esther" en "Estelle" peut etre pour favoriser un marché plutot qu'un autre,voir pour rappel
http://histoiredesvancleefetdesarpels.blogspot.fr/2011/01/estelle-vancleef-de-paris-ne-sest.html
En attendant cette merveilleuse publicité, jamais Esther ne s'est appelée Estelle, et jamais elle n'a été la fondatrice de la maison, je suis même persuadé qu'elle n'y a jamais travaillé. Je ne vois pas l interêt du groupe Richemont dans cette invention snobinarde