samedi 12 janvier 2013

Embrun 43/44: Le refuge de Jacques Arpels et Lucie Hessel

Jacques Arpels , sa femme Lucie Hessel, et Esther Van Cleef pendant la guerre étaient partis à Cannes .
La maison Van Cleef et Arpels y avait une succursale et les parents de Lucie Hessel la femme de Jacques  Arpels, une villa.


Villa de Jos Hessel à Cannes
Cliquez sur les images pour les agrandir

Jacques Arpels et Lucie s'étaient mariés a Cannes en 1940 et Jos hessel était décédé en 1941 à Cannes.
A cette époque Esther Van Cleef habitait à l'hotel Carlton de Cannes, au moins jusqu'en fin 1942 puisque c'est son adresse sur l'acte de décès de sa fille, mais je pense que c'était simplement l adresse de la Joaillerie, et qu'elle habitait en réalité avec Lea Arpels née Grunberg dans la propiété de Mougins.
Les Allemands envahirent la zone libre en novembre 1942, Renée Rachel Puissant/Van Cleef meurt à Vichy,  Jacques Arpels et Lucie vont quitter Cannes pour se réfugier à Embrun.
Jacques Arpels connaissait il avant la guerre celui qui allait le cacher?


Il sera caché dans ce Chateau qui est à l heure actuelle un bel hotel restaurant, le "Chateau de la Robeyère" à Embrun.
Ce chateau appartenait à François Salomons, mais qui était François Salomons?

Derrière beaucoup d'histoires concernant les Van Cleef ou les Arpels, se cache souvent une autre belle histoire.

François Salomon est né le 2 mars 1920 à Paris et il est décédé récemment le 29/1/2009 à Boulogne Billancourt. Son nom de cinéma était François Villiers.


C'était un homme discret, talentueux et sensible qui fit de nombreux films qui firent une belle carriere mais je retiens surtout en 1958 "L'eau Vive"  d'après Jean Giono avec comme actrice principale Pascale Audret, le thème:
Dans la vallée de la Durance, le vieux Félix meurt, laissant à sa fille Hortense un héritage de trente millions provenant de l'indemnité d'expropriation de ses terres. Mais personne ne sait où est caché l'argent. Toute la famille cherche à s'approprier le magot du défunt soit par ruse , soit en utilisant la violence. La jeune fille se réfugie près de son oncle désintéressé, Simon. Puis revenue dans sa maison natale, elle découvre les trente millions, et achète une bergerie.

En réalité François Villiers mélangea de façon parfaite la fiction et la réalité, car L'Eau Vive  était un film de commande de l'EDF qui à l'époque construisait des barrages hydrauliques dans toute la France, ce qui provoquait des drames humains avec les villages engloutis par les retenues d'eau.
François fit ce film en Voisin, le Chateau de la Robeyère était tout proche du futur lac de Serre Ponçon.


A Embrun ce fut la construction titanesque du barrage de Serre Ponçon et du canal de provence. Ce fut le premier film que je vis sur écran géant  en Eastmancolor, le son de l'eau qui coulait..., la montagne.... et surtout la Chanson de Guy Béart "Ma petite est comme l'eau, elle est comme l'eau vive" les jeunes comme moi de la génération "guitare" l'ont chantée ......


C'est déjà une belle histoire , et si on ajoute à cela que François Salomons/Villiers avait un frère Jean Pierre Salomons dont le nom ne vous dit rien , sauf que.......
son Nom de comédien est Jean Pierre Aumont.
Il a connu autant de femmes célèbres que de films à succès. 
Un caractère, réfugié aux Etats unis après l invasion Allemande, il tourne aux Etats unis, mais en 1943, il s'engage dans les forces françaises libres, blessé deux fois, Croix de Guerre et Légion d'Honneur. Il meurt à Gassin, près de Saint Tropez à 90 ans.

Quant à Madame Esther Van Cleef, elle aurait apparemment été logée aussi au chateau de la Robéyere, mais il n'y a aucune trace de sa présence dans les archives municipale


Elle aidera la résistance, aide financière car elle a 66 ans, en faisant la connaissance du Capitaine Rambaud.Peut etre ? rien n'est moins sur.

Quand on fuit les allemands et qu'on est juive, on ne garde pas ses papiers, elle eut de faux papiers,  mais à la fin de la guerre, il fallut en refaire d'autres, elle était rentrée à Paris et le capitaine Rambaud lui délivra un certificat.

Tiré du livre de Vincent Meylan

Que vaut ce papier, je ne l ai pas eu entre les mains, pas de signature, pas d'en tête,rien,  si vraiment les autorités se contentaient de cela!!!  personne ne connait vraiment ce Rambaud.
D'autant que dans le livre de Vincent Meylan se trouve la photographie du passeport de Esther de 1938. Donc , si elle avait ce papier, nul besoin du certificat, quoiqu'elle ait aimé depuis toujours les certificats de bonne conduite.

Le 11/02/2013, j'ai eu quelques éclaircissements , il y eut un Van Cleeff réfugié à Embrun, mais rien a voir avec les Van Cleef Joailliers, il était commerçant à Metz, donc Esther Van Cleef née Arpels, n'a pas été a Embrun "jusqu'à preuve du contraire" Partout ou Jacques Arpels et Lucie sont passés de Cannes, à Grolay, aucune trace de Esther.